Arrêter le tabac en se mettant à la cigarette électronique

Arrêter de fumer est une décision relativement difficile à appréhender pour de nombreuses personnes selon la durée et la fréquence de l’activité. La consommation de cigarette à tabac durant les pauses reste une habitude pratique permettant de bénéficier d’une quantité de nicotine pour rester concentré et éveillé au travail, mais les effets à longs termes démontrent directement l’apparition de pathologies sévères tel le cancer. L’introduction d’alternatives facilitant la réduction ou la cessation définitive de cette dépendance comme les cigarettes électroniques représente notamment une solution élégante améliorant la qualité de vie de la personne et son entourage.

S’initier à la cigarette électronique

À l’instar de la cigarette traditionnelle, l’e-cigarette est disponible sous différents modèles adaptés à chaque fumeur et requièrent tous des e-liquides en tant que combustible. En effet, ces liquides contenus dans des flacons renferment les composés en mesures de simuler les sensations d’une véritable cigarette lorsqu’ils sont dosés correctement. Les cigarettes électroniques sont d’ailleurs équipées d’un réservoir manuellement rechargeable et demeure associée à une batterie en plus d’une résistance afin de produire la puissance nécessaire pour chauffer le e-liquide. Le choix du modèle est alors essentiel pour les fumeurs souhaitant réussir leur transition, et éventuellement arrêter de fumer avec la cigarette électronique. Pour cela, ces derniers devront conserver certains gestes tout en alternant durant leurs débuts l’e-cigarette avec la cigarette standard, et en augmentant progressivement le nombre d’utilisations du dispositif électronique. Cette douce séparation lui permettra alors de s’émanciper de ses vieilles habitudes grâce au contrôle offert par le remplaçant électrique.

En revanche, les fumeurs capables de brusquement casser leurs habitudes peuvent recourir à des patchs pour les aider à s’adapter aux cigarettes électroniques durant leur sevrage tabagique. Les individus sensibles pourront donc rester à pleine dose sans revenir aux cigarettes combustibles, ce qui évite de concilier une ancienne habitude avec une nouvelle et prévient en plus le risque de rechuter vers la consommation basique de tabac. Par ailleurs, il est recommandé de ne pas devenir un vapofumeur pour faciliter l’amorçage du sevrage tabagique et accélérer la familiarisation avec le nouvel appareil.

Nicotine : déterminer ses besoins et contrôler ses doses

Les e-liquides contiennent généralement de la nicotine et peuvent substituer la cigarette classique. Toutefois, les individus désirants s’en tenir exclusivement à ces produits devront obligatoirement doser les apports pour subvenir à leurs besoins quotidiens et cesser de fumer les cigarettes normales. En outre, l’ingestion de ce composé à l’aide d’une cigarette électronique n’est pas identique à l’ingestion générique de la cigarette. Par exemple, la consommation d’une dose de 18 mg/ml de nicotine dans un e-liquide en une journée correspond à la consommation de 30 cigarettes combustibles.

Dès que le fumeur a identifié son taux de nicotine idéal, ce dernier pourra directement combler son manque et le diminuer graduellement pour permettre à son organisme de s’adapter. L’addiction sera donc maîtrisée à travers un sevrage progressif, mais le processus pour arrêter le tabac est chronophage suite à la modification des réactions physico-chimiques dans le corps. Par exemple, le cerveau doit se déshabituer de la nicotine en reprenant des fonctionnalités spontanées sans imposer une pause cigarette.

Vapoter en fixant des objectifs

La cigarette électronique offre un avantage substantiel grâce à son contrôle et suivi de la dose de nicotine. Cependant, ces informations sont susceptibles de causer l’émergence de nouvelles tentations en donnant l’opportunité de vaper une quantité importante de nicotine, même si la vapeur produite est moins nocive que la fumée du tabac brûlée. Une transition vers la cigarette électronique en établissant un objectif clair contribuera alors à satisfaire l’ambition du fumeur, et l’aidera à ne pas survoler les étapes du sevrage. L’arrêt du tabac se base donc sur la réalisation de petits objectifs amenant lentement le fumeur à maintenir à son rythme l’utilisation de la cigarette électronique.

Comment financer ma formation ?
Trouver un concessionnaire de VR neufs et d’occasion à Saint-Eustache