Peut-on se chauffer correctement avec l’énergie géothermique ?

Vous pouvez réduire votre consommation d’électricité et votre empreinte carbone en puisant de l’énergie dans votre jardin. Selon l’ADEME, les pompes à chaleur marchant aux géothermies de surface émettent en norme moins de dioxyde de carbone par kilowatt de réchauffage que l’électricité. Comparé au carburant pour les mêmes besoins de chauffage, il réduit même les émissions d’un facteur sept.

Les principes de l’énergie géothermique

Les énergies géothermiques signifient géothermique en grec. Par conséquent, l’énergie géothermique est l’énergie produite par la chaleur de la terre. Dans l’Antiquité, les Romains utilisaient l’eau chaude des aquifères du sous-sol. Cette eau servait ensuite à alimenter de nombreux thermes romains, dont il reste des vestiges dans le sud de la France.

Aujourd’hui, ces sources chaudes sont utilisées pour alimenter des centrales géothermiques. La structure de notre planète est constituée de plusieurs couches de roche. Plus ces couches sont proches du noyau terrestre, plus elles se réchauffent à cause de la radioactivité. Pour capter cette chaleur et générer une énergie géothermique inépuisable, des canalisations spécifiques sont placées sous terre. Le liquide qui y circule est alors naturellement chauffé et contient des calories. Les pouvoirs calorifiques de la vapeur d’eau peuvent ainsi être fournis à la turbine, qui à son tour alimente le générateur, qui génère de l’énergie géothermique.

Lors de fractures naturelles, les roches de la formation cèdent la place à des nappes phréatiques, appelées aquifères, qui sont naturellement chaudes. Si vous désirez en savoir plus sur l’énergie géothermique, visitez le site supernergy.fr.

Le fonctionnement de l’énergie géothermique

Une pompe à chaleur géothermique est un appareil qui produit de la chaleur. C’est cette pompe à chaleur qui utilise l’énergie géothermique pour le chauffage. Pour fonctionner, les pompes à chaleur géothermiques nécessitent un réseau de collecte installé en sous-sol. La capture peut être horizontale ou verticale. La centrale géothermique utilise la « chaleur géothermique profonde à haute température » tandis que les pompes à chaleur utilisent la chaleur géothermique à basse température. Le capteur installé est ensuite enterré dans le sol à faible profondeur. Grâce à des capteurs, les pompes à chaleur géothermiques extraient la chaleur du sol et la restituent sous forme de fluide caloporteur qui s’évapore. Une fois dans la pompe à chaleur, cette vapeur est comprimée puis condensée. Cette chaleur condensée est ensuite utilisée pour alimenter l’émetteur. Les émetteurs sont divers appareils de chauffage à basse température installés dans la maison. Ils peuvent s’agir de ventilo-convecteur, de plancher chauffant ou de radiateur.

Les pompes à chaleur géothermique sont des appareils qui produisent de la chaleur comme les autres sources d’énergies renouvelables. C’est cette pompe à chaleur qui utilise l’énergie géothermique pour le chauffage. Pour fonctionner, les pompes à chaleur géothermiques nécessitent un réseau de collecte installé en sous-sol. La capture peut être horizontale ou verticale. Les centrales géothermiques utilisent « l’énergie géothermique profonde à haute température » tandis que les pompes à chaleur utilisent l’énergie géothermique à basse température. Le capteur installé est ensuite enterré dans le sol à faible profondeur. Grâce à des capteurs, les pompes à chaleur géothermiques extraient la chaleur du sol et la restituent sous forme de fluide caloporteur qui s’évapore.

L’avenir de la géothermie

Même si la géothermie est également peu utilisée en France, c’est une source d’énergie en plein essor qui a de l’avenir dans la région. En 2009, elle représentait un peu plus de 1 % de la production d’énergie renouvelable de la France, mais des initiatives comme le Grenelle de l’environnement changent cela. En effet, le Grenelle Environnement est l’engagement de l’état à partager en quatre l’émission de gaz à effet de serre d’ici à 2020, ouvrant ainsi la voie à la géothermie. Ainsi, l’énergie générée par la géothermie pourra être multipliée par six cette année. Pour cela, le gouvernement veut équiper plus de 2 millions de foyers, ainsi que les immeubles d’habitation et les bâtiments tertiaires du territoire, en pompes à chaleur. Grande consommatrice d’énergie, comme l’Île-de-France. De plus, le gouvernement vise à générer 21 % de l’électricité grâce à l’énergie géothermique dans le secteur outre-mer, qui bénéficie de l’environnement volcanique, ce qui en fait un endroit idéal pour installer des centrales géothermiques. La certification Qualiforage est une garantie de bonne mise en œuvre des sondes géothermiques. Ces travaux assurent le bon fonctionnement de l’ensemble de l’installation de chauffage. Le coût initial assez élevé peut constituer un obstacle à l’installation de tels équipements. Heureusement, des aides financières existent qui permettent de réduire considérablement les factures.

Les avantages de la géothermie

La géothermie est économique, tout comme le chauffage au bois. Même si l’effort d’achat d’une pompe à chaleur et d’enterrer des capteurs peut sembler élevé, les économies de coûts à long terme sont bien réelles. La géothermie utilise une ressource renouvelable, inépuisable et inépuisable. Les températures du sous-sol restent stables et régulières quelle que soit la température extérieure. Le système offre également un grand confort thermique. De plus, avec les pompes à chaleur géothermiques, aucune autre méthode de chauffage n’est requise. L’énergie géothermique n’émet pas de dioxyde de carbone.

5 raisons de choisir une grande école de commerce à Paris
Quel est le tarif électricité le plus avantageux pour votre entreprise ?