Quelles sont les causes d’une usure rapide des pneus ?

Publié le : 26 février 20225 mins de lecture

L’usure des pneumatiques est souvent associée à un risque d’accident. Ce qui fait que, rouler avec des pneus dégradés réduit considérablement l’adhérence du véhicule sur route verglacée, enneigée ou mouillée. Les causes d’une usure des pneus sont multiples, sans même que le conducteur se rende compte, cela peut arriver. On vous explique les signes et symptômes pour vous aider à diagnostiquer les problèmes.

L’état d’un véhicule

L’usure ou le mauvais réglage de certains organes peuvent être la cause de dégradation anormale des pneus. Lorsque le pneumatique frotte contre une pièce en saillie, des coupures circulaires se produisent soit sur la bande de roulement, soit sur le flanc. Un bruit caractéristique signalera ce frottement. Un stationnement prolongé peut aussi être la cause. Si la voiture reste longtemps sans rouler, en reposant sur ses pneumatiques, cela peut causer un plat définitif. Une roue très déséquilibrée provoque, entre autres, des larges méplats sur la bande de roulement. Mais encore, des amortisseurs défectueux entraînent l’usure en patate, et une suspension trop dure provoque une usure en dents de scie. Les mauvaises positions des rotules de direction, rotules des bras de suspension ou du pivot de fusée sont surtout à éviter. Un déréglage dans la géométrie des trains occasionne également des défauts, visibles sur les pneus. Et enfin, un carrossage négatif trop important provoque l’usure du bord intérieur, et un excès de carrossage positif entraîne une usure du bord extérieur.

Pour trouver des conseils sur « comment réduire l’usure des pneus », suivez ce lien.

Type de conduite et surcharge

La qualité des routes et le style de conduite influent énormément sur l’usure des pneumatiques. En cas de crevaison, les toiles peuvent se disloquer si vous roulez à plat. En d’autres termes, le pneumatique présentera des coupures et même des décollages de la gomme de la bande de roulement si la route présente de nombreuses aspérités coupantes, route empierrée par exemple. Une route très sinueuse et bombée usera rapidement la bande de roulement.

En frottant contre les trottoirs, vous râpez les flancs des pneumatiques. En général, les roues doivent former un angle de 45°, au moins, avec la bordure. Conduire à vitesse élevée est aussi à éviter. Cela risquera de détruire les nappes de toiles. Ils peuvent même se décoller. Avec des freinages brutaux et des accélérations, vous pouvez arracher la gomme de la bande de roulement.

La surcharge entraîne des efforts anormaux sur les talons des pneumatiques ou bourrelets, ainsi que des flexions exagérées des flancs. Ceux-ci peuvent causer des décollements de la gomme de la bande de roulement et des détériorations du talon.

Le gonflage

Les pneumatiques comportent des indicateurs d’usure qui affleurent lorsque les rainures de la bande de roulement n’ont plus qu’une profondeur de 1,6 mm. Autrement dit, avoir une bonne pression des pneus est très important. Non seulement les pneus correctement gonflés prolongeront la durée de vie de la bande de roulement, mais cela permet également de faire des économies d’essence et maintient une sécurité optimale sur la route. Le sur-gonflage, par exemple, entraîne une usure extérieure importante. De plus, des pneumatiques trop gonflés offrent moins d’adhérence sur route mouillée et donnent l’impression d’avoir des suspensions plus « dures ». Le sous-gonflage, lui, est une cause importante d’usure des pneus, à l’intérieur qu’à l’extérieur. À noter que l’échauffement d’un pneumatique peut entraîner son éclatement.

La distance entre les rainures principales placées sur le même essieu ne doit pas dépasser 5 mm. Les flancs des pneumatiques ne doivent notamment comporter aucune déchirure profonde. Et aucune toile ne doit apparaître en surface. Pour finir, il est interdit de monter deux pneumatiques de structures différentes sur le même essieu.

Équipez votre véhicule d’une dashcam pour une conduite en toute sécurité
Changer l’adresse de sa carte grise : quelles formalités ?

Plan du site