Le top 5 des meilleurs produits pour épargner aujourd’hui

Se constituer des épargnes se présente aujourd’hui comme l’une des principales préoccupations des Français. L’idée consiste généralement à préparer sa retraite, mais il peut également s’agir de mettre des capitaux de côté pour les études des enfants ou pour les périodes difficiles. Dans tous les cas, la question reste la même : quels produits épargnes en banque faut-il choisir ?

Les livrets : des supports d’épargnes classiques

Parmi les produits épargnes en banque les plus appréciés, on peut citer le Livret A. S’adressant à tout le monde, y compris les mineurs, ce support historique de la Caisse d’Épargne est actuellement proposé par toutes les banques. Considérée comme sans risque, cette solution garantit le capital, de plus son taux de rémunération est déterminé par l’État. Les liquidités sont en outre disponibles sous 24 heures ce qui est idéal pour épargner sur une courte durée. Ceci étant, il est interdit de posséder plus d’un Livret A par souscripteur.

Les livrets d’épargne bancaires sont aussi très appréciés pour leur taux d’intérêt boosté sur une durée de quelques mois. S’adressant aux majeurs, ils garantissent également le capital tout en proposant une rémunération déterminée à l’avance. Lors d’un retrait, les liquidités sont généralement disponibles en une semaine, de plus, vous pourrez détenir autant de livrets d’épargne que vous le souhaitez. Son taux de rémunération est cependant assez limité, sans compter que les intérêts sont soumis aux prélèvements sociaux.

Les plans d’épargne pour bénéficier des avantages fiscaux

En matière de produits épargnes en banque, le PER (plan d’épargne retraite) est certainement le plus courant. S’adressant à tous les épargnants, sans restriction d’âge, il peut être souscrit à titre individuel ou collectif. Son principal avantage réside dans sa fiscalité puisque les versements effectués sont déductibles du revenu imposable à hauteur de 10 %. En plus de faire baisser vos impôts, un PER promet une fiscalité avantageuse dans le cadre d’une succession.

Le PEA (plan d’épargne en Actions) est considéré comme un investissement assez risqué, par contre, il garantit une rémunération souvent très importante. Toute personne physique peut ouvrir un PEA, mais vous ne pourrez posséder qu’un seul compte. Ce support atteint généralement son rendement optimal après 5 ans. Raison pour laquelle il est réservé aux placements à long terme, surtout si vous souhaitez bénéficier de sa fiscalité avantageuse. En effet, les gains rapportés par le PEA sont exemptés d’impôts tant que vous n’effectuez pas de retrait. Comme les fonds sont investis en actions, les gains fluctuent en fonction du marché. Cette solution ne peut donc pas être votre principal placement financier.

L’assurance-vie : « le placement préféré des Français » !

Si la souscription d’une assurance-vie est considérée comme la solution la plus appréciée par les épargnants, c’est grâce à sa fiscalité profitable et sa souplesse d’utilisation. Pour commencer, les gains accumulés ne sont imposés que lorsque vous retirez les fonds. 

De plus, elle offre un avantage considérable lors d’une succession patrimoniale. Outre la taxation intéressante, la transmission du capital au conjoint est totalement exonérée d’impôts quand le souscripteur décède avant l’échéance. Pour finir, vous bénéficiez des conditions modulables en fonction de vos objectifs et vos moyens : montant de souscription bas, possibilité de programmer les payements, pas de fonds bloqués, etc.

En principe, l’assurance-vie n’a pas d’inconvénient puisque les offres sont larges. Vous aurez ainsi l’occasion de choisir celle qui convient le mieux à votre situation. Votre tâche consistera donc à chercher les solutions pour réduire les frais et pour dénicher un contrat adapté aux stratégies d’investissement souhaitées.

Pourquoi comparer les assurances ?
Comment fonctionne un contrat obsèques ?