La demande de retraite complémentaire : comment ça se passe ?

retraite complémentaire

La retraite complémentaire, comme son nom l’indique, sert à compléter la retraite de base. Elle constitue le second pilier d’une retraite obligatoire. En dehors de la retraite remise par la sécurité sociale, son bénéficiaire percevra une autre pension. Elle vient de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse ou de la Mutuelle Sociale Agricole. Pour en bénéficier, certaines formalités à respecter.

Qu’est-ce qu’une retraite complémentaire ?

La retraite complémentaire est une somme d’argent perçue par une personne retraitée, et qui consiste à compléter la retraite de base. En matière de retraites, il coexiste de nombreux niveaux de protection sociale en France. La retraite de base et la retraite complémentaire sont gérées par répartition. La retraite additionnelle est destinée pour la fonction publique. Et la retraite supplémentaire est gérée par capitalisation. Des régimes spéciaux sont dédiés aux salariés publics. Quant au secteur privé, il comprend les régimes agricoles, régimes de professions libérales, des artisans, des commerçants et les personnes qui exercent une profession indépendante. Dans ces dernières catégories, effectuer une demande de retraite complémentaire est obligatoire. En dehors de leur retraite normale, soumise par la Sécurité Sociale, le ou la bénéficiaire perçoit ainsi une pension supplémentaire. La retraite complémentaire vient de la MSA, Mutuelle Sociale Agricole ou de la CNVA, Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse. Pour calculer les pensions complémentaires, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Le montant d’une pension complémentaire dépendra notamment de vos versements mensuels dans la caisse de retraite. Dans tous les cas, le recours aux comparateurs en ligne vous aidera à comparer facilement les tarifs. Si vous souhaitez obtenir plus de détails sur les documents à fournir pour dossier retraite agirc-arrco, veuillez consulter ce site.

Quelles sont les démarches à suivre pour demander une retraite complémentaire ?

Pour bénéficier d’une pension de retraite complémentaire, vous devriez respecter les délais et la procédure établie. Assurez-vous de remplir les conditions de liquidation de la retraite complémentaire. Pour toucher une retraite, vous devriez cesser votre activité à l’âge légal. Il vous serait également possible d’anticiper votre départ à la retraite. Mais le montant de la pension est ainsi minoré par l’Agirc-Arrco. Quoi que vous décidiez, fixez la date de départ de votre retraite avant de remplir les formalités. Les pièces exigées peuvent être envoyées par courrier, par téléphone, ou en ligne par votre espace personnel. La date de cessation de votre activité et votre départ en retraite sont à mentionner dans le formulaire de demande de retraite agirc arrco. Ce dernier se présente sous forme de dossier. Si vous n’avez pas de compte, munissez de votre numéro de la Sécurité Sociale pour en créer un. Cet outil vous permettra de faire une demande de retraite établie par le régime complémentaire ou le régime de base. Outre le fait de présenter la demande, vous accéderez au suivi du dossier par le site de l’ACIRC-ARRCO. Pour terminer, vous signerez électroniquement votre demande. Toutefois, vous devriez encore attendre quelques mois pour que ce dossier soit traité.

Quels sont les délais pour préparer votre demande de retraite complémentaire ?

Lors d’une procédure de demande retraite complémentaire AGIRC-ARRCO, il est recommandé d’entamer toutes les démarches, au moins, six mois avant la date voulue pour partir en retraite. La demande doit contenir la date d’effet de retraite souhaitée. Le dossier à renvoyer comprendra un formulaire de demande, l’ensemble des justificatifs et aussi la reconstitution de votre profession, à valider. Pour que le dossier soit traité à temps et dans de bonnes conditions, évitez de vous y prendre à moins de quatre mois. L’idéal est de vous préparer une année à l’avance. Ainsi, vous aurez le temps de déterminer, sans vous précipiter, la date de départ en retraite. En fait, cette dernière dépendra du nombre des mois cotisés et de l’âge légal. Approximativement, la retraite complémentaire prendra effet le premier jour du mois auquel vous avez rempli toutes les conditions d’obtention de votre retraite.

Quels sont les documents indispensables à la demande d’une retraite complémentaire ?

Ces derniers temps, des formulaires en téléchargement sont proposés aux salariés privés pour envoyer leur demande de retraite complémentaire. Vous pouvez l’effectuer directement depuis votre espace personnel ou via un formulaire de demande AGIRC-ARRCO. Il est également possible de faire votre demande de retraite complémentaire par un formulaire papier personnalisé, que la caisse enverra sur simple demande. Quoi que vous choisissiez, des pièces justificatives devraient l’accompagner. Au moins quatre mois avant votre départ en retraite, la demande doit être adressée au Centre d’Information, Conseil et Accueil des Salariés (CICAS) ou à la caisse de retraite, en ligne ou par courrier. Des documents à fournir pour dossier retraite agirc-arrco sont aussi à joindre à votre demande de retraite complémentaire. Ils comprennent des photocopies de certaines pièces dont la carte d’identité ou de passeport encore valide, une attestation de vos droits à l’assurance-maladie et votre relevé d’identité bancaire. Les photocopies seront de bonne qualité et adressées en noir et blanc, sans scotch ni agrafe, ni de surlignage en couleur. Enfin, si vous avez des enfants, la copie intégrale d’acte de naissance ou le livret de famille sont aussi demandés.

5 raisons de choisir une grande école de commerce à Paris
Quel est le tarif électricité le plus avantageux pour votre entreprise ?