Syndrome de l’épuisement professionnel : quelles solutions envisager ?

Depuis quelques années, le burn out est devenu une maladie professionnelle très soucieuse. De nombreuses personnes en sont atteintes. Selon le dictionnaire, ce mot signifie « s’éteindre ». Cela signifie une bougie qui est entièrement consumée. Appelé aussi « syndrome d épuisement professionnel », le burn-out est défini comme une réaction prolongée par le stress professionnel. Ce sont en particulier les employés qui sont trop motivés et qui travaillent durs qui en sont atteints. Certaines personnes le considèrent « pathologie des enthousiastes ». Sans traitement, cette maladie peut conduire à l’apathie. Comment en guérir ?

Comment reconnaître que vous êtes atteint par le burn-out ?

Le burnout se manifeste dans la durée, il n’appairait pas du jour au lendemain. La plupart du temps, il survient chez le patient suite à une pression professionnelle très intense. Sur le long terme, les travailleurs hyper impliqués se mettent la pression eux-mêmes sans poser des limites. L’idéal, c’est de rester attentif face aux signes avant-coureurs de l’épuisement professionnel. Cela évite de passer par cette étape et que l’installation de cet état se passe. Le souci est que le plus souvent, les victimes n’y font pas attention. La plupart du temps, c’est l’entourage qui empire la situation.

Cette pathologie se manifeste physiquement et psychologiquement. Au début, le patient commence par avoir une perte d’appétit ou une prise de poids rapide. Il y a aussi le manque de sommeil, les douleurs articulatoires, les maux de tête, etc. Chez les victimes les plus fragiles se présentent également les grosses fatigues. Au niveau spirituel peut se présenter le sentiment d’impuissance, le manque de confiance en soi, la perte de motivation … Pour s’en sortir, il faut identifier dans quel niveau vous vous trouvez. Si c’est déjà grave, l’aide d’un coach s’impose. Vous pouvez en apprendre plus sur le sujet sur le site burn-outcoach.com.

L’aide du médecin pour guérir du burn-out

Lorsqu’une personne souffre du syndrome d épuisement professionnel, elle a la sensation que sa vie ne va jamais s’arranger. Elle pense que tout est problème et elle ne trouve pas d’issue, elle a l’impression de ne pas avoir de l’énergie pour sortie d’une situation difficile. En somme, la confiance en soi n’existe plus. La meilleure manière de s’en sortir dès l’apparition des premiers symptômes, c’est de contacter un médecin. Ce dernier va prescrire un traitement adapté.

Si la maladie n’est pas une fatalité, sachez que plus elle s’installe, plus, il devient long de s’en remettre. Il est de plus en plus difficile de s’en guérir sans l’aide d’un professionnel de santé. L’assistance de ce dernier permet une accélération du processus de rétablissement. Les victimes veulent toutefois quitter leur boulot, elles pensent que c’est la solution à tous ses problèmes. Pourtant, ce n’est pas une bonne idée. Le spécialiste accompagne dans un rétablissement qui permet de se mettre un peu à distance du travail. Il recommande aussi des ajustements thérapeutiques et un soutien psychologique. Avec le temps, il instaure de nouvelles méthodes comportementales pour que le patient se remette sur pied plus vite.

L’importance du soutien des proches et de se détendre

Le stress au travail est une maladie pénible. C’est pourquoi si vous en êtes victime, vous devez vous détendre et prendre un congé, selon le conseil de votre médecin. Prenez le temps pour vous retrouver et vous remettre sur pied. Les proches jouent également des rôles essentiels dans la guérison. Ils doivent vous aider à ce que vous acceptiez la présence de l’épuisement professionnel. Le souci est que les victimes sont dans le déni, s’ils en parlent avec des personnes de confiance, ils s’en sortent mieux. Ils expriment les choses qui les inquiètent.

 

Quelles sont les formations possibles avec le DIF ?
Pourquoi faire un dossier de presse ?