Comment fonctionne un contrat obsèques ?

Publié le : 17 septembre 20215 mins de lecture

Mutuelles et assureurs proposent des contrats obsèques qui sont destinés à prendre en charge tous les frais consécutifs à votre décès. Un contrat de prévoyance, il permet de décharger vos proches du financement de vos obsèques. Si vous le souhaitez, vous pouvez même organiser entièrement vos obsèques de votre vivant. Vous libèrerez ainsi vos proches de toute contrainte matérielle. Aussi, vous serez sûr que vos funérailles se dérouleront selon votre volonté. Deux types de contrats obsèques existent : le contrat obsèques en prestations et le contrat obsèques en capital. Parmi les types de cotisations pour la convention obsèques, on pourra citer la cotisation unique, la cotisation temporaire et la cotisation viagère.  

Le fonctionnement d’un contrat obsèques

En fonction de vos besoins, vous avez le choix entre les deux formules possibles. Elles constituent une opération de prévoyance s’inscrivant dans le cadre de l’assurance vie. Le contrat obsèques en capital, a pour objectif de valoriser un capital qui permettra au bénéficiaire du contrat de procéder au règlement des frais d’obsèques. Aucune prestation funéraire n’est déterminée à l’avance, ici, le souscripteur laisse à sa famille le soin de l’organisation de ses funérailles. Avec ce type de convention obsèques, vous vous engagez à verser le capital au bénéficiaire désigné en cas de décès. Le bénéficiaire que vous avez désigné peut être directement une agence de pompes funèbres ou une personne physique. Plusieurs services d’assistances peuvent être adjointes à ce contrat de base. Cela permettra à vos proches de bénéficier d’une aide le moment venu. Si vous voulez tout prévoir, vous pouvez aussi choisir un contrat contenant des prestations personnalisées. Pour d’autres informations supplémentaires en ce qui concerne la convention obsèques, suivez ce lien.

Le contrat obsèques en prestation !

Les modalités de la cérémonie pourront être organisées dans le détail en plus de la cotisation du capital avec le contrat obsèques en prestation. Vous pourrez ainsi décharger vos proches de tout après qu’un membre de votre famille avise de votre décès auprès de l’opérateur funéraire que vous avez désigné sur le contrat. Il faudra vous assurer que les prestations convenues seront effectuées intégralement et sans aucune charge supplémentaire de votre famille si des hausses de prix auront lieu entre votre décès et la souscription. Comme son nom l’indique, vous aurez la possibilité de personnaliser les options. Vous pouvez avoir le choix de ce que vous souhaitez pour vos funérailles. En fonction des clauses du contrat, vous pouvez plus ou moins tout organiser et choisir vos obsèques de votre vivant. Votre compagnie d’assurance s’engagera dès l’adhésion à verser une somme à l’agence de pompes funèbres que vous avez préalablement choisie. En outre, le détail des prestations est fixé à l’avance. L’agence funéraire désignée s’engagera aussi à réaliser les prestations qui se trouvent à l’intérieur de la convention obsèques.

Les types de cotisations !

Vous pouvez choisir de cotiser en une seule fois ou au fil des mois pour constituer le capital décès. Trois modes de cotisations existent : la cotisation temporaire, la cotisation unique et la cotisation viagère. La cotisation temporaire est réalisée mensuellement, trimestriellement ou annuellement en général. Elle est versée durant une période déterminée. Son montant varie selon le capital assuré et l’âge du souscripteur. Pour le cas de la cotisation unique, elle est versée en une seule fois comme son nom l’indique. Et c’est plus intéressant pour un jeune souscripteur car la cotisation sera faible. Néanmoins, compte tenu des cotisations versées qui ont une faible revalorisation, il faut savoir que le capital peut s’avérer insuffisant dans certains cas. Si vous en avez les moyens, c’est la formule à privilégier. La cotisation viagère est une cotisation versée jusqu’à votre décès. En fonction de sa longévité, les cotisations cumulées peuvent dépasser le capital assuré. À partir d’un âge avancé, cette formule sera plus intéressante.

La demande de retraite complémentaire : comment ça se passe ?
Gestion de patrimoine : se faire accompagner par des experts

Plan du site